vendredi , février 21 2020

12 matches joués, quelques blessés mais un équilibre trouvé : quel bilan tirer du marathon du PSG ?

Thomas Tuchel l’avait prédit. Avant le 32e de finale de Coupe de France face à Linas-Montlhéry, premier match d’une longue série avant le déplacement à Dortmund, l’entraîneur parisien se montrait déjà inquiet sur l’état de santé de ses joueurs à l’issue de cet enchainement de rencontres « On joue trop. On n’a pas assez de temps pour récupérer, pas assez de joueurs qui sont libres dans leur tête (…) Honnêtement, je pense que d’autres blessures vont arriver. »

Vidéo – Tuchel sur ses gardes avant Dortmund : « On a douze matches mais aucune phase de préparation… »

01:43

Des blessés, comme prévu

Sur ce point, Tuchel ne s’est donc pas trompé. Aujourd’hui, seul Dagba est officiellement forfait pour Dortmund, certes. Mais beaucoup de ses coéquipiers sont incertains ou reviennent tout juste de blessure, et manqueront peut-être de rythme : Neymar, Marquinhos, Diallo, Kimpembe. Mercredi, lors de la victoire à Dijon (6-1), Bernat et Silva ont fait leur retour à la compétition après quelques semaines de blessures, et devraient être titulaires au Signal Iduna Park.

Ce que redoutait le plus le coach allemand ainsi qu’une grande majorité des supporters du PSG, c’était une nouvelle blessure de Neymar avant les premières échéances européennes de la saison. L’attaquant avait loupé le 8e de finale retour face au Real Madrid lors de sa première saison à Paris, et la double confrontation contre Manchester l’an passé. Une fois n’est pas coutume, le Brésilien a bien été touché et écarté du groupe pendant trois rencontres. Mais, cette fois-ci, le numéro 10 du PSG devrait tenir sa place face à Dortmund mardi.

Neymar lors de la rencontre entre le PSG et Montpellier, le 1er février 2020, en Ligue 1

Neymar lors de la rencontre entre le PSG et Montpellier, le 1er février 2020, en Ligue 1Getty Images

Des changements dans le jeu et l’attitude

Un micro-événement est venu perturber ce début d’année 2020 : la sortie remarquée de Kylian Mbappé, lors de la victoire parisienne au Parc des Princes face à Montpellier. Au vu du calendrier, Thomas Tuchel était dans l’obligation de faire souffler ses meilleurs éléments. Mais l’attaquant français n’était pas de cet avis. Cette sortie est la seule tâche extra-sportive à noter sur les six dernières semaines du club parisien. Aujourd’hui, l’incident semble clos.

Vidéo – Tuchel l’assure : « Il n’y a rien de personnel » entre Mbappé et lui

03:22

Sur le plan sportif, ces six semaines de compétitions ont permis à Thomas Tuchel d’installer durablement son fameux 4-4-2 et d’y apporter tous les ajustements tactiques nécessaires. Après un temps d’adaptation nécessaire, les joueurs parisiens semblent avoir trouvé leurs marques dans ce système. Par exemple, le double pivot Verratti-Gueye a mis du temps à trouver ses automatismes au milieu de terrain. Mais il a fini par livrer sa meilleure prestation lors du dernier déplacement à Nantes, deux semaines avant de se rendre à Dortmund.

C’est aussi au niveau de l’attitude que l’entraîneur allemand semble avoir fait progresser son équipe. L’une des inquiétudes à propos du 4-4-2 concernait l’implication défensive des quatre offensifs que sont Icardi, Mbappe, Neymar et Di Maria. Les 12 matches disputés ont prouvé que ces joueurs étaient capables de fournir les efforts défensifs nécessaires. Mais c’est en Ligue des champions que leur implication, primordiale pour assurer l’équilibre de l’équipe, sera scrutée. Le 8e aller contre Dortmund, mardi, permettra de voir si le comportement des parisiens dans les grands matches a vraiment changé.

A propos Eurosport.fr

Eurosport.fr
Eurosport est la première destination sportive en Europe, alimentant la passion des fans et les mettant en contact avec les plus grands événements sportifs du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *