dimanche , novembre 17 2019

Au bord des larmes, Stoichkov demande l’exclusion de la Bulgarie pour lutter contre le racisme

La honte. Voilà ce que Hristo Stoichkov a dû ressentir lundi devant le match Bulgarie-Angleterre (0-6). Le plus grand joueur bulgare de l’histoire a très mal vécu les insultes racistes tombées des tribunes du stade Vassil-Levski de Sofia à l’encontre des stars anglaises. Des cris de singe et des saluts nazis ont également été constatés.

Invité d’une émission sur la chaine américaine TUDN, le Ballon d’Or 1994 est revenu sur les évènements avec beaucoup d’émotion. Avant d’appeler à des sanctions pour lutter au mieux contre le racisme : « Il faut fermer le stade, jouer à huis clos, a-t-il avancé, d’abord sur un ton ferme. Ou plus dur encore. Comme avec l’Angleterre par le passé, il faut une exclusion des compétitions internationales pendant des années. Cinq ans sans participer, ça les calmera ! Pour la sélection, comme pour les clubs bulgares« . Le tout avant de baisser la tête et de fondre en larmes.

De son côté, Krasimir Balakov, le sélectionneur national de Bulgarie, et ancien coéquipier de Stoichkov en sélection, n’a visiblement pas vu la même chose. Interrogé après le match, il avait affirmé n’avoir rien constaté de particulier, affirmant même qu’il n’y avait pas de « problème de racisme en Bulgarie« . L’UEFA a ouvert mardi une procédure disciplinaire contre la Fédération bulgare de football.

A propos Eurosport.fr

Eurosport.fr
Eurosport est la première destination sportive en Europe, alimentant la passion des fans et les mettant en contact avec les plus grands événements sportifs du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *