dimanche , décembre 8 2019

Avant De Rossi, ces rares internationaux européens partis en Amérique du Sud

Ce serait une belle façon de finir sa carrière. Libre de s’engager où il veut depuis qu’il a quitté en mai dernier l’AS Roma, son club de toujours, Daniele De Rossi serait proche d’atterrir en Argentine. Selon La Gazzetta, le milieu italien de 35 ans devrait prochainement s’engager en faveur de Boca Juniors. Motivé à l’idée de découvrir l’ambiance inégalable de la Bombonera, il aurait notamment repoussé une approche du Los Angeles FC. Il ne serait pas le premier joueur européen à s’envoler pour l’Amérique du Sud, mais les précédents ne sont pas si nombreux, surtout en fin de carrière. Il faut bien sûr se souvenir du passage de David Trezeguet à River Plate entre décembre 2011 et juillet 2014.

Trezeguet

Trezeguet s’est régalé à Boca

C’est en passant cinq jours en Argentine, alors qu’il évolue du côté des Emirats au Baniyas SC, que le champion du monde 1998 a pris conscience qu’il souhaitait porter le maillot de River et fouler la pelouse du mythique Monumental. Le natif de Rouen, formé en Argentine au CA Platense, restera comme l’un des principaux artisans de la remontée de River en première division, à l’été 2012, inscrivant au total 17 buts en 38 matchs. Malgré ses bonnes performances, Ramon Diaz, qui était alors l’entraîneur de River, avait décidé de l’écarter en juin 2013 et de l’envoyer en prêt chez les Newell’s Old Boys. Il y restera un an, avec 10 buts en 30 rencontres, avant d’être libéré par River et de s’offrir une dernière expérience, en Inde, au FC Pune City.

Camoranesi (Lanus)

Retour en Argentine également pour Camoranesi et Osvaldo

En Argentine, jouer avec les Newell’s Old Boys lui aura permis de recroiser un de ses anciens coéquipiers à la Juve, Mauro Camoranesi. Comme Trezeguet, l’ancien milieu de la Squadra Azzura, a choisi de rentrer en Argentine, où il est né, après avoir tourné la page du football européen. Camoranesi, qui possède la double nationalité italo-argentine, a porté les couleurs du CA Lanus lors de la saison 2011-2012, puis entre 2012 et 2015 du Racing Club, son dernier club. Un autre Italo-Argentin a suivi ses traces: Pablo Osvaldo. Né à Buenos Aires et formé au CA Huracan, l’attaquant a fait le choix de revenir en Argentine en signant à Boca Juniors en 2015, après avoir fait toute sa carrière en Europe, avec des passages notamment à l’Espanyol Barcelone, la Roma, Southampton, la Juventus ou encore l’Inter.

Osvaldo

Le passage victorieux de Deco à Fluminense

Incapable de s’imposer durablement dans un club et réputé pour ses frasques, Osvaldo n’aura joué que six mois à Boca avant de rejoindre le FC Porto, puis de rejoindre à nouveau Boca. Pour finalement résilier son contrat après seulement cinq matchs. Deco, lui, est resté un peu plus longtemps à Fluminense. L’élégant milieu de terrain, finaliste de l’Euro 2004 avec le Portugal, était retourné dans son pays d’origine, le Brésil, en 2010. En trois ans à Fluminense, il a remporté à deux reprises le championnat. Il a aussi pu défier un certain Clarence Seedorf. Après une brillante carrière qui l’aura vu soulever quatre Ligues des champions (en 1995 avec l’Ajax Amsterdam, en 1998 avec le Real Madrid et en 2003 et 2007 avec l’AC Milan), l’ex-international néerlandais s’était laissé tenter par une aventure à Botafogo.

Ronaldinho et Deco

Deux années à Botafogo pour Seedorf

Il aura marqué 17 buts en 59 buts disputés entre 2012 et 2014 avec l’ancien club de Jairzinho. Plus récemment, certains Européens ont surtout opté pour l’Amérique centrale et plus particulièrement le championnat mexicain, comme Pep Guardiola pour sa dernière expérience de joueur (à Sinaloa en 2005-06). Les Français s’y sont notamment essayé, avec plus ou moins de réussite. Si André-Pierre Gignac s’éclate depuis 2015 avec les Tigres, dont il est devenu le meilleur buteur, les passages d’Andy Delort et Timothée Kolodziejczak, également chez les Tigres, n’ont pas franchement marqué les esprits. Arrivé en janvier 2018 au Club América, Jérémy Ménez alterne lui jusqu’à présent blessures et temps de jeu très limité. De Rossi n’aura a priori pas beaucoup de mal à faire mieux avec Boca.

Seedorf

A propos RMC Sport

RMC Sport
RMC Sport (anciennement SFR Sport) est un bouquet de chaînes de télévision française de Altice France consacré aux sports. Elles sont disponibles sur le satellite, le câble, l'IPTV et en web TV (OTT).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *