jeudi , octobre 17 2019

Claque andalouse pour le Barça

A quoi joue le FC Barcelone ? C’est encore un Barça méconnaissable qui a subi samedi une 2e défaite (2-0) en cinq journées face au promu, Grenade. Une bévue lourde de sens qui a laissé éclater au grand jour les différents maux du club catalan. Entre maladresses défensives et incapacité à déstabiliser un bloc bas, les hommes de Valverde, menés dès la deuxième minute, n’ont jamais réussi à inquiéter une équipe de Grenade en place défensivement tout au long de la partie. Cette solidité permet aux Andalous de prendre provisoirement la place de leader du championnat.

Un mauvais départ amène souvent une fin de course compliquée. Dès les premières secondes du match, Ramon Azeez a profité d’une erreur de Junior Firpo et d’une frappe contrée par Gerard Piqué pour inscrire le premier but de la rencontre. Malgré une possession largement à leur avantage (74%), les Blaugrana n’ont jamais semblé mettre véritablement leur main sur ce match et inverser la tendance. La faute à beaucoup d’imprécisions côté catalan mais aussi une défense andalouse parfaitement huilée. Le placement des latéraux de Grenade a ainsi éteint les appels d’Antoine Griezmann, fantomatique tout au long de la rencontre.

Messi n’a pas suffi

Les rentrées en seconde période de Lionel Messi et Ansu Fati ont apporté une véritable bouffée d’air frais pour les Catalans qui ont pu compter sur leur complémentarité pour approcher le but adverse. En vain. Un manque de réussite affligeant devant le but, et une main dans sa surface d’Arturo Vidal à la 65e minute enterreront complètement le Barça. Le penalty transformé par Alvaro Vadillo sera un nouveau coup de massue que la machine barcelonaise ne parviendra jamais à encaisser.

Apathiques durant les 25 dernières minutes, la Pulga et ses coéquipiers ont tout tenté pour revenir au score, mais c’était sans compter sur une défense andalouse parfaitement organisée. Une nouvelle défaite qui laisse le champion d’Espagne en titre à la 7e place du championnat après 5 journées et une foule d’interrogations, tandis que son bourreau du soir monte provisoirement sur le trône de la Liga. L’Espagne a la tête à l’envers en cette fin d’été.

Álvaro Vadillo (Granada)

Álvaro Vadillo (Granada)Getty Images

A propos Eurosport.fr

Eurosport.fr
Eurosport est la première destination sportive en Europe, alimentant la passion des fans et les mettant en contact avec les plus grands événements sportifs du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *