mardi , juillet 7 2020

De 10 à 6 : Notre top des plus grands espoirs du foot mondial

Ils sont jeunes, ils sont talentueux. Et le monde n’attend que de les voir rayonner. La rédaction anglaise d’Eurosport vous propose de découvrir sa sélection des 30 meilleurs jeunes, qui feront le football de demain. La seule condition ? Ils doivent être nés après le 1er janvier 2000. Place aux places 10 à 6.

10e – Sandro Tonali (Brescia)

  • Age : 19 ans
  • Poste : Milieu de terrain
  • Fin de contrat : 30 juin 2021

Bundesliga

Schalke 04 creuse encore, Francfort respire mieux

IL Y A 18 MINUTES

Sandro Tonali est né à Lodi, en Lombardie, le 8 mai 2000. Dès son plus jeune âge, le jeune italien a montré des capacités techniques et une vision du jeu impressionnantes lors de ses passages à Lombardia Uno et Piacenza. Brescia flaire vite le talent et le recrute l’année de ses 12 ans. Tonali poursuit son apprentissage, continue d’émerveiller le nord de l’Italie et attire les regards des plus grands clubs du pays.

Lancé en Serie B alors qu’il n’a que 17 ans, le milieu italien gagne rapidement sa place dans l’équipe première de Brescia. Lors de la saison 2018-2019, Tonali explose. Avec ses buts et ses passes décisives, le jeune Lombard montre une maturité exceptionnelle pour son âge et est un élément clef de l’équipe d’Eugenio Corini, championne de Serie B et promue en Serie A à la fin de l’exercice.

Technique, il possède un pied droit lui permettant de distribuer des passes parfaites, qu’elles soient courtes ou longues. Et le transalpin est également loin d’être maladroit avec son pied gauche. Tonali est le joueur parfait en regista (meneur de jeu qui évolue dans une position très reculée qui organise le jeu devant la défense), mais il prend également plaisir à porter le ballon et jouer dans un registre plus offensif, comme lors de ses années en équipe de jeunes.

Capable de marquer depuis l’extérieur de la surface de réparation, de contrôler le rythme du jeu et d’évoluer dans des petits espaces, Tonali est un milieu de terrain complet. Et à 19 ans, il s’est mis toute l’Italie dans la poche.

  • Anecdotes :

Tonali est le premier joueur né en 2000 à avoir été appelé avec la Squadra Azzura.

Il est considéré comme le « nouveau Pirlo » de l’autre côté des Alpes, mais le jeune italien a déclaré que son idole était une autre légende du club rossonero, Gennaro Gattuso.

  • Comparaison : Il y a beaucoup de Pirlo dans le jeu de Sandro Tonali, mais Luka Modric est également une bonne comparaison pour l’actuel joueur de Brescia.
  • Qui est intéressé ?

Sans surprise, tous les cadors européens, ou presque. Néanmoins, son avenir s’inscrit encore en Serie A, selon les dernières sorties de son agent. L’Inter Milan travaille la piste et semble être en pôle pour récupérer Tonali. Les nerazzurri envisagent notamment un prêt de Sebastiano Esposito dans le deal. La Juve, Naples et le Milan AC sont également en première ligne pour arracher le milieu italien.

  • Valeur marchande : 31,5 millions d’euros (estimation Transfermarkt)

Sandro Tonali

Crédits Getty Images

9e – Dominik Szoboszlai (RB Salzburg)

  • Age : 19 ans
  • Poste : Milieu de terrain
  • Fin de contrat : 30 juin 2022

Cette saison, les mérites de Dominik Szoboszlai ont été quelque peu éclipsés par les performances XXL de Erling Haaland et Takumi Minamino. Cependant, à l’inverse de ses anciens coéquipiers, partis à moindre frais au BVB et à Liverpool, le milieu hongrois sera à coup sûr le futur gros transfert du club autrichien, qui va réaliser une plus-value exceptionnelle. Les rumeurs indiquent que le milieu du RB ne sera pas retenu si un chèque supérieur à 25 millions d’euros arrive sur la table des décideurs autrichien. Et ça a presque tout d’une bonne affaire vu le niveau et le potentiel du joueur.

Prêté au FC Liefering, le club antenne du RB Salzbourg en D2 autrichienne, Szoboszlai est revenu chez le champion d’Autriche avec une réputation de milieu buteur. A Salzbourg, le Hongrois s’est davantage mué en pourvoyeur. Sa capacité à porter le ballon, à dicter le jeu et à trouver la passe dans le bon tempo le distinguent des autres milieux de terrain. Même si sa prise de décision peut encore être améliorée, le potentiel de Szoboszlai est impressionnant.

  • L’anecdote : Son père Zsolt a été son entraîneur chez les jeunes.
  • Comparaison : Dominik Szoboszlai a plusieurs fois répété qu’il s’inspirait de Paul Pogba et Toni Kroos pour structurer son jeu. Il y a aussi une très forte ressemblance avec Kevin De Bruyne dans sa manière de porter le ballon.
  • Qui est intéressé ?

Liverpool est très intéressé par le milieu hongrois. Comme Amadou Haidara, Marcel Sabitzer, Konrad Laimer ou encore Dayot Upamecano avant lui, Szoboszlai pourrait également être tenté de rejoindre l’autre Red Bull, à Leipzig. Le Borussia Dortmund, Arsenal et de plus en plus de clubs de Serie A dont l’AC Milan suivent l’évolution de la situation de l’international magyar.

  • Valeur marchande : 13,5 millions d’euros

Dominik Szoboszlai (Red Bull Salzburg) wird von Arsenal beobachtet

Crédits Getty Images

8e – Dejan Kulusevski (Juventus Turin, prêté à Parme)

  • Age : 20 ans
  • Poste : Milieu offensif
  • Fin de contrat : 30 juin 2024

Avant l’interruption des championnats à cause du coronavirus, Kulusevski était l’une des belles surprises de la saison en Serie A. A l’instar de beaucoup de joueurs de ce classement, le jeune suédois combine à la fois de grosses capacités techniques et de grosses aptitudes athlétiques. Sa faculté à trouver des espaces, mixée avec son intelligence de jeu, sa vivacité et son jeu avec ballon, en font assurément un joueur spécial.

Pourtant, la polyvalence de Kulusevski pose un problème sur sa place sur le terrain : est-il préférable de le faire évoluer sur un côté ou dans le cœur du jeu ? A Parme, il a joué dans plusieurs systèmes, en 4-4-2, en 4-3-3 et en 4-2-3-1 alternant à chaque fois entre l’aile droite et l’entrejeu. Bien qu’il soit capable d’accomplir de grandes choses peu importe sa position sur le terrain, le jeune milieu de terrain n’a pas forcément de mentor pour le cadrer et l’aider à s’installer à un poste de manière pérenne (comme ce fut le cas pour Kevin De Bruyne avec Guardiola, par exemple). S’il est encore sur le banc des Bianconeri la saison prochaine, le rôle de Maurizio Sarri sera déterminant pour aider Kulusevski à se construire.

Le milieu formé à l’Atalanta Bergame est le premier investissement majeur de la Vieille Dame pour un joueur né dans les années 2000. En janvier dernier, Kulusevski s’est engagé jusqu’en 2024 avec la Juventus et ce, pour 35 millions d’euros. Une somme conséquente qui prouve que les décideurs turinois croient dur comme fer dans le potentiel du jeune suédois.

  • L’anecdote :

Né à Stockholm de parents macédoniens, Kulusevski fait parti de la nouvelle génération de Suédois qui transforment la démographie du pays. Son amour pour le football est venu de sa sœur aînée Sandra, avec qui il jouait lors de ses premières années. Cette dernière n’hésitait pas à « secouer » le jeune Dejan en le taclant ou en le provoquant.

Comme beaucoup de jeunes suédois, Dejan Kulusevski a modelé son jeu au futsal, pratiqué l’hiver en Suède.

Il a été découvert par Maurizio Costanzi, le directeur de l’académie de l’Atalanta.

  • Comparaison : Un peu de Nicolo Zaniolo, un peu de Kevin De Bruyne et vous obtenez Dejan Kulusevski.
  • Qui est intéressé ?

La Juventus a mis le paquet pour s’offrir le jeune Suédois en janvier dernier. Il pourrait potentiellement faire l’objet d’un prêt la saison prochaine.

  • Valeur marchande : 31,5 millions d’euros

Kulusevski – Parma-Lecce – Serie A 2019/2020

Crédits Getty Images

7e – Ferrán Torres (Valence)

  • Age : 20 ans
  • Poste : Ailier
  • Fin de contrat : 30 juin 2021

Électrique. C’est peut-être le terme le plus adapté pour décrire Ferran Torres. Son histoire, c’est celle d’un gamin de Valence qui a rejoint le club de son cœur à l’âge de 6 ans après avoir été repéré sur un terrain de futsal avec ses amis avant de franchir toutes les étapes et les catégories de jeunes pour percer chez les professionnels, et suivre les traces de David Silva et Juan Mata.

Le jeune Torres a été intégré à l’équipe première au cours du mercato hivernal 2017-2018. Petit à petit, le jeune espagnol est rentré dans la rotation de Marcelinho. Le technicien de Los Ches s’appuyait énormément sur la complémentarité de José Gayà et Gonçalo Guedes sur le flanc gauche surtout en phase offensive, délaissant quelque peu le côté droit pour faire venir le danger. L’apport de Ferrán Torres a grandement contribué à redynamiser ce secteur de jeu.

Ailier extrêmement rapide, l’ailier espagnol est très à l’aise avec le cuir et son toucher de balle régale les supporters de Valence. Tout sauf surprenant quand on connait la qualité et l’ADN des éléments issus de l’académie du club espagnol. Sa qualité de centre est l’un de ses gros points forts et permet de créer bon nombre de situations chaudes devant le but.

  • L’anecdote :

En 2017, en entrant en jeu face à Eibar, il est devenu le premier joueur né dans les années 2000 à faire son apparition en Liga.

  • Comparaison : Marco Asensio.
  • Qui est intéressé ?

A un an de la fin de son contrat, Torres suscite la convoitise de beaucoup de cadors européens comme le FC Barcelone, le Real Madrid, Chelsea, Manchester United et le Borussia Dortmund. S’il souhaite rester à Valence – comme évoqué lors d’un entretien vidéo avec AS il y a quelques jours, la prolongation de contrat de l’espagnol traîne en longueur et la concurrence pourrait sauter sur l’occasion pour faire plier Valence.

  • Valeur marchande : 45 millions d’euros

Ferran Torres (FC Valencia) wird von vielen Klubs umworben

Crédits Getty Images

6e – Eduardo Camavinga (Stade Rennais)

  • Age : 17 ans
  • Poste : Milieu de terrain
  • Fin de contrat : 30 juin 2022

Si vous demandez aux observateurs quel est le poste où il est le plus difficile de s’imposer chez les professionnels quand on est jeune, tous vous répondront la même chose ou presque : milieu de terrain défensif. Ils vous mentionneront aussi le poste de défenseur central, mais le poste de « sentinelle » nécessite une telle discipline tactique, une concentration optimale, avec et sans le ballon, qu’il est difficile pour les très jeunes joueurs de tenir ce rôle quand ils arrivent chez les professionnels. Et c’est ce qui rend Eduardo Camavinga si spécial.

Le gamin formé à la Piverdière fait preuve d’une facilité déconcertante pour son âge. Comme s’il évoluait chez les professionnels depuis plusieurs années. Camavinga joue sans crainte et ne semble jamais inquiété même lorsqu’il est mis sous pression ou lorsqu’il doit récupérer le ballon dans les pieds de l’adversaire. Décontracté, libéré, vif, le jeune rennais a livré ses meilleures performances de la saison contre les cadors du championnat. Contre le PSG, en août 2019, quelques jours après avoir prolongé avec son club formateur, Camavinga avait livré une prestation d’anthologie qui l’avait révélé au monde entier. La machine était lancée.

A 17 ans à peine, il sort d’une saison colossale et a accompli des merveilles. Et cela ferait presque peur d’imaginer le niveau qu’Eduardo Camavinga peut atteindre dans ses plus belles années…

  • L’anecdote :

Avec son mois d’août 2019 tonitruant, Eduardo Camavinga est le plus jeune joueur de l’histoire du championnat de France à avoir reçu le trophée de joueur du mois.

  • Comparaison : Sergio Busquets. Cependant, il est difficile de trouver une comparaison idéale avec Eduardo Camavinga tant son profil semble vraiment unique.
  • Qui est intéressé ?

Manchester United n’a jamais caché son intérêt pour l’international espoir français. Mais c’est surtout le Real Madrid qui mène la course à la signature du jeune prodige. Si Camavinga souhaite pour l’instant poursuivre l’aventure chez les Rouge et Noir, certaines rumeurs affirment qu’il serait déjà madrilène si la pandémie de coronavirus n’avait pas fait des siennes…

  • Valeur marchande : 37,5 millions d’euros

Football

Tottenham – Lloris, Ndombele et Aurier se préparent pour la reprise

IL Y A 22 MINUTES

Liga

« Ces deux mois étaient vraiment longs », confie Vidal

IL Y A 27 MINUTES

A propos Eurosport.fr

Eurosport.fr
Eurosport est la première destination sportive en Europe, alimentant la passion des fans et les mettant en contact avec les plus grands événements sportifs du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *