jeudi , avril 2 2020

Deschamps : « Hidalgo était un homme profondément gentil »

Pluie d’hommages.

Après Michel Platini ou encore Noël Le Graët, c’est désormais Didier Deschamps qui a réagi ce jeudi en fin d’après-midi à la disparition de Michel Hidalgo. « Mon adolescence, comme celle de beaucoup de Français de ma génération, a été marquée par les performances étincelantes de « son » équipe de France, de la qualification pour la Coupe du monde 1978, que notre football attendait depuis 12 ans, jusqu’à l’éclatante victoire à l’Euro 1984, a confié le sélectionneur des Bleus dans un communiqué paru sur le site de la FFF. Ce premier trophée international a ouvert la voie à d’autres grands succès pour le football français. »

.dansArticle {border:0 !important;height:initial !important;}.pub + br, .dansArticle + br {display:none;}.dansArticle div {margin-top:15px;}.dansArticle iframe {margin: 0 auto;display: block;}

Le natif de Bayonne est également revenu sur sa relation personnelle avec Hidalgo : « J’ai eu la chance et le privilège d’apprendre à connaître Michel lors de mes deux passages à l’Olympique de Marseille, comme joueur puis comme entraîneur, a-t-il soufflé. Dans les bons comme dans les mauvais moments, Michel a toujours fait preuve d’une très grande bienveillance à mon égard. C’était un homme profondément gentil. Au-delà de ses compétences techniques, c’est aussi le souvenir de sa bonté que je veux retenir. »

Deschamps, l’héritier. FB

A propos SoFoot.com

SoFoot.com
Mensuel de foot, culture et société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *