samedi , juillet 4 2020

Le nouveau maire de Bordeaux plaide pour le départ du président des Girondins

Des promesses de campagne ? Non, des promesses post-élection.

Joint au téléphone par l’émission Team Duga sur RMC ce mardi, le nouveau maire écologiste de Bordeaux Pierre Hurmic a frappé fort au moment d’aborder le dossier brûlant de la direction des Girondins. L’édile s’est notamment positionné pour le départ de Frédéric Longuépée, le président du club au scapulaire, et a réclamé des comptes à King Street, le fonds américain propriétaire des Girondins.

« Je viens de voir les syndicats de clubs dénoncer l’ingérence du maire de Bordeaux. Il va falloir qu’ils s’habituent, a d’emblée posé le successeur de Nicolas Florian à l’hôtel de ville bordelais. La seule ingérence qu’ils supportent jusqu’à présent, c’est l’ingérence financière. On les aide, avec le Haillan par exemple. Ça, ça ne les dérange pas. Mais que le maire puisse avoir un point de vue sur l’ambiance qui règne actuellement entre le club et les supporters, ils ne le supportent pas. Il faudra qu’ils s’habituent. »

Avant d’en ajouter une couche : « Je ne peux pas accepter que le président du club se soit mis à dos les Ultramarines. J’étais avec eux samedi quand ils ont manifesté. Ils étaient 3000. Il y a un malaise. (…) J’entends leur revendication. Je vais me faire le porte-parole de ce malaise. Un actionnaire comme King Street ne peut pas se permettre le luxe de se mettre à dos en même temps les supporters du club et le maire de la ville. À un moment donné, le maire doit taper du poing sur la table. (…) Je pense que pour King Street, aux États-Unis, les Girondins et le maire de Bordeaux, c’est peanuts. Ils ont un représentant local, je vais demander à le rencontrer pour voir s’il y a moyen d’avancer, pour connaître ses intentions sur le devenir du club. Le club est-il en vente comme certains le disent ? Ou à la limite du dépôt de bilan comme d’autres le disent ? »

.dansArticle {border:0 !important;height:initial !important;}.pub + br, .dansArticle + br {display:none;}.dansArticle div {margin-top:15px;}.dansArticle iframe {margin: 0 auto;display: block;}

Sur sa lancée, Pierre Hurmic en a carrément appelé au départ de Frédéric Longuépée, une revendication qu’il avait déjà exprimée précédemment. « Si c’est pour remplacer Longuépée par un Longuépée bis… Je ne veux pas trop personnaliser autour de M. Longuépée. Je veux vraiment avoir des assurances pour qu’ils mettent un président qui n’a pas l’arrogance de M. Longuépée avec les supporters. »

Qui a dit que les politiques maniaient la langue de bois ? DDG

A propos SoFoot.com

SoFoot.com
Mensuel de foot, culture et société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *