mardi , août 20 2019

Les notes de France-Norvège

France

Sarah Bouhaddi
Note de la rédaction
Note des lecteurs
6Moyenne de 201 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

Oui, elle est douteuse et quand on la sort, on ne sait jamais trop comment ça sera perçu par son public. Mais il faut croire qu’elle fait toujours effet, puisqu’il n’y a que ses propres partenaires qui arrivent à la mettre en difficulté. Et après tout, qui ne l’a jamais faite, la blague du « Sarah croche / Sarah pelle » ?
Marion Torrent
Note de la rédaction
Note des lecteurs
6.4Moyenne de 206 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

On peut se demander s’il y avait bien faute dans la surface. On peut aussi regretter que, filmé, le théâtre perd de son charme. Reste que la performance de la Montpelliéraine a convaincu le jury et Mme Steinhaus de siffler le penalty. Et pour ne rien gâcher, sa prestation globale était bien correcte et Marion restera comme une des actrices principales de cette pièce. Le Cours Torrent.
Griedge Mbock Bathy
Note de la rédaction
Note des lecteurs
7Moyenne de 213 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

Du goût, de la consistance, de la fluidité, du partage, de l’effervescence, du corps, de l’ivresse, et une vraie difficulté pour la décapsuler pour les non-initiées. Mesdames, messieurs, la Super Mbock est servie.
Wendie Renard
Note de la rédaction
Note des lecteurs
3.8Moyenne de 216 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

Il y a des moments où on voudrait se faire tout petit pour passer inaperçu. Comme lorsqu’on pousse une balle perdue dans ses propres filets. Sauf que le syndrome de Peter Pan n’est pas quelque chose de facile à assumer quand on s’appelle Wendie et qu’on fait une tête de plus que les 21 autres personnes autour de soi.
Amel Majri
Note de la rédaction
Note des lecteurs
6.6Moyenne de 203 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

Un centre dans le tempo, brossé, travaillé, déposé sur le pied de Valérie Gauvin. Courbé vous dites ? En anglais, ça se dit « Amel bent » . Et c’est suffisant pour viser la lune.

Elise Bussaglia
Note de la rédaction
Chambre 418
Note des lecteurs
4.6Moyenne de 194 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

Pour ceux qui se demandent encore si Corinne Diacre déconnait ou pas quand elle lâchait en conférence de presse qu’elle laissait ses joueuses « à l’ombre, dans leurs chambres, enfermées à double tour » , le doute ne sera pas levé ce soir. Car Élise Bussaglia, par exemple, n’a pas vu le jour.
Amandine Henry
Note de la rédaction
Note des lecteurs
6.4Moyenne de 199 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

Si l’adage veut que « qui dort dîne » , Didine s’est acharnée à débarrasser la table avant de faire les lits. Et avec un tel travail, il n’y a plus qu’à se faire border par la capitaine pour faire de beaux rêves.
Gaëtane Thiney
Note de la rédaction
1-2-3 Soleil
Note des lecteurs
5Moyenne de 189 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

Pour que Tatane, la spécialiste des coups francs, récite une partition parfaite, il faudrait que toutes les autres joueuses s’arrêtent net dès qu’elle hérite du cuir. Remplacée au pied de l’arbre par Charlotte Bilbault (81e), OK.
Kadidiatou Diani
Note de la rédaction
Note des lecteurs
6.3Moyenne de 205 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

Toute la fougue et les erreurs de jeunesse dans une première période « Crazy In Love » , beaucoup plus lascive dans une seconde mi-temps « Drunk In Love » . Oui, beaucoup d’amour pour Kadi, mais cette fan de Beyoncé va devoir faire du tri dans son répertoire pour qu’on l’appelle Queen D.
Valérie Gauvin
Note de la rédaction
Note des lecteurs
6.8Moyenne de 205 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

Les polémiques coulent sur elles comme du lait sur un rocher. Reléguée en second plan sur le premier tableau coréen, la Miss a cette fois serré les dents et fait trembler les filets pour enfiler couronne et écharpe. Valérie Bègue, logiquement secondée par sa Dauphine Cascarino (84e).
Eugénie Le Sommer
Note de la rédaction
Note des lecteurs
7Moyenne de 196 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

Malgré une certaine discrétion, elle n’a pas tremblé sur le penalty. Sa manière à elle d’éviter la tragédie et permettre aux Bleues de continuer à écrire leur Odyssée. Eugénie Le S’Homère.

Norvège

Kristine Minde
Note de la rédaction
Note des lecteurs
4.8Moyenne de 37 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

Elle a tenté de choper les vachettes Diani et Torrent par les cornes, mais a fini par laisser tomber. Never Minde the Bullocks

Ingrid Engen
Note de la rédaction
Note des lecteurs
4.7Moyenne de 36 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

Attention à ne pas se retrouver au congélo pour le prochain match, elle qui s’est fait choper par la VAR la main dans le pot. Engen-Dazs.
Guro Reiten
Note de la rédaction
Note des lecteurs
6Moyenne de 34 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

Chelsea lui fait les yeux doux, et il y a de quoi vu la qualité de son pied gauche. Un vrai talent à ne pas gâcher en l’enfermant dans un studio avec Daniel Riolo. Jérôme Reiten.

Isabell Herlovsen
Note de la rédaction
Note des lecteurs
5.8Moyenne de 29 notes
Votre note
Modifier la note

Donner une note

Isabell n’a pas les yeux bleus, comme la plupart de ses coéquipières. Ils sont d’un joli vert. Mais elle a surtout pu manger à l’œil grâce aux Bleues. La preuve, Wendie Renard lui a cuisiné un superbe but tout fait, et tout ça gratuitement.

Par Mathieu Rollinger

A propos SoFoot.com

SoFoot.com
Mensuel de foot, culture et société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *