mercredi , septembre 28 2022

Logistique et… gros sous : pourquoi le Brésil va jouer au Havre

La dernière fois que le Brésil s’est autant intéressé au Havre, c’était en octobre 2014. À l’époque, le vrai faux transfert d’Adriano au HAC n’avait pas déplacé autant de foules et de journalistes que cette semaine. Car vendredi (20h30), ce n’est pas une mais plusieurs stars brésiliennes qui fouleront la pelouse du Stade Océane : la Seleção y affronte le Ghana dans le cadre d’un match amical (20h30).

Matches amicaux

Neymar guide le Brésil vers la victoire

06/06/2022 À 12:15

Quatre jours plus tard, l’équipe aux cinq étoiles défiera la Tunisie dans le jardin de son meilleur joueur, Neymar. Si le choix du Parc des Princes apparaît donc comme une évidence, celui du petit stade normand de 25.000 places est plus surprenant. Officiellement, Tite, le sélectionneur, a apprécié les infrastructures.

« Quand vous êtes aussi exigeant que moi, notamment sur les qualités techniques de l’équipe, et qu’on vous propose de travailler sur de telles pelouses, celle du centre d’entraînement et du stade, c’est parfait, a-t-il confié à Paris-Normandie. Et puis, à côté de l’hôtel, il y a une église dans laquelle je pourrai me rendre…« .

Londres, capitale du Brésil

Officieusement, il n’est pas réellement question de cadre idéal, mais plutôt de choix par défaut. Initialement, le Brésil devait disputer son premier match amical « chez lui » – comme le disent certains journalistes locaux – c’est-à-dire… à Londres. Depuis une bonne quinzaine d’années, les prestigieuses enceintes britanniques (Emirates, Wembley) sont les stades les plus utilisés pour les matches amicaux de la Seleção.

Les trois joueurs les mieux payés au monde : danger pour le PSG ?

Question pratique. La plupart des internationaux auriverdes évoluant dans les grands clubs européens – dont une bonne partie en Premier League -, faire de la capitale anglaise un point de rendez-vous régulier n’est pas illogique. Mais ce n’est pas tout.

Reste, comme toujours dans le milieu, la question financière. En 2006, la Fédération Brésilienne de Football (CBF) nouait, notamment pour la vente de ses droits de diffusion des matches amicaux, un accord avec l’entreprise International Sport Events, filiale d’un groupe saoudien nommé Dallah Al-Baraka et enregistrée aux Îles Caïmans.

Plusieurs millions d’euros

Le contrat contraignait notamment le sélectionneur brésilien à retenir un certain nombre de stars, y compris pour les matches sans enjeu. A la fin des années 2000, l’affaire avait notamment attiré des ennuis à Sandro Rosell, ancien président du Barça, suspecté de blanchiment de commissions après avoir servi d’intermédiaire pour ISE. Il avait fini par être… blanchi.

Transfert, salaire, valeur : Une première sélection, ça change quoi ?

Renouvelé en 2012, ce contrat a permis à Pitch International, une agence de marketing, de devenir le principal organisateur des matches amicaux de la Seleção. C’est elle qui est à l’origine du « Brasil Global Tour », nom un peu pompeux accolé aux tournées de la « Canarinha » pour attirer les sponsors et leur permettre de lier leur image aux stars Neymar, Vinicius ou Thiago Silva.

Ainsi, envoyer la sélection aux quatre coins du monde devient une opération juteuse. Pitch peut dégager d’importants bénéfices et reverser, par match, une somme allant de un à trois millions d’euros à la Fédération, selon UOL. Précisions importantes : l’agence n’avait jamais géré des déplacements de cette ampleur pour des équipes de football avant le Brésil. Et elle est basée… à Londres.

Fin de contrat

Brésil et Ghana devaient donc s’y retrouver. Sauf que la donne a un petit peu changé. Depuis dix ans, la CBF a diversifié ses sources de revenus et le Brésil a réalisé un véritable travail de fond pour que son équipe première redevienne une machine à titres avant d’être une machine à cash. Ces dernières années, la relation entre la fédération et l’agence chargée d’organiser les matches amicaux s’est donc franchement refroidie.

À plusieurs reprises, Tite a même publiquement critiqué l’agence pour « son manque de respect », après que plusieurs rencontres du Brésil ont été disputées sur des pelouses en mauvais état, aux États-Unis ou à Singapour. Le sélectionneur a également mis son veto pour plusieurs déplacements en Asie. Et décliné tout voyage à Londres pour y affronter des équipes ne figurant pas parmi ses « adversaires idéaux ».

C’est ainsi que Le Havre a pu saisir l’opportunité, en proposant des installations correctes et permettant à la Seleção de se préparer au mieux pour la rencontre face au Ghana, avant un court voyage jusqu’au Parc des Princes. Les 25.000 places se sont vendues comme des petits pains. Et le stade du PSG fera également le plein. Ces deux matches sont d’ailleurs les deux derniers du contrat liant Pitch à la CBF. Qui, cette fois, ne devrait pas être renouvelé.

Matches amicaux

Le Brésil s’est bien amusé

02/06/2022 À 12:56

Qualif Coupe du Monde – CAF

Le Ghana ira au Qatar, pas le Nigeria

29/03/2022 À 19:02

A propos Eurosport.fr

Eurosport est la première destination sportive en Europe, alimentant la passion des fans et les mettant en contact avec les plus grands événements sportifs du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *