vendredi , février 21 2020

Manchester City exclu des coupes d’Europe: 5 questions pour comprendre l’affaire

L’UEFA a frappé fort. Le gendarme financier de l’instance dirigeante du football européen a annoncé ce vendredi l’exclusion de Manchester City de toutes les compétitions européennes pour les deux prochaines saisons, pour une infraction aux règles du fair-play financier. Une amende de 30 millions d’euros a également été infligée.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Qu’est-il reproché à Manchester City?

La chambre de jugement de la Commission de contrôle financier des clubs (ICFC) estime que Manchester City, détenu majoritairement par un fonds d’investissement des Émirats Arabes Unis, s’est rendu coupable de « graves violations » des règles du fair-play financier en ayant « surévalué » des contrats de sponsoring sur la période 2012-2016. L’UEFA a également déploré un manque de coopération dans les investigations.

Au coeur du problème: le contrat d’une valeur de 81 millions d’euros annuels avec la compagnie aérienne émiratie Etihad, qui est aussi le sponsor maillot du club et qui a accolé son nom au stade. Un mail dévoilé en 2018 dans les Football Leaks, une série de révélations réalisées par un consortium de journaux européens, suggérait que seulement 10 millions d’euros étaient en réalité payés par Etihad et que le reste provenait des fonds du propriétaire.

Le couperet est donc tombé parce que l’UEFA estime que le club a mis en place un stratagème illicite pour s’octroyer le droit de dépenser comme bon lui semble. Le fair-play financier instauré en 2010 par l’instance européenne vise pourtant à limiter les dépenses excessives dans le football en empêchant les propriétaires d’injecter des clubs à outrance et de dépenser plus que ce qu’ils ne gagnent. Avec des contrats de sponsoring surévalués, Manchester City a donc contourné ce principe de base, qui lui avait d’ailleurs valu une première amende de 60 millions d’euros en 2014 pour avoir affiché un déficit trop important.

Quels sont les recours de Manchester City?

Manchester City a d’ores et déjà annoncé son intention d’interjeter appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Cette instance internationale, basée à Lausanne, aura le dernier mot. Sa décision prévaudra sur celle établie par l’UEFA. En attendant, la procédure, qui devrait durer plusieurs mois, n’est pas automatiquement suspensive.

Si la sanction est maintenue, quelles conséquences pour City?

Si la sanction finit par être entérinée, Manchester City sera confronté à un énorme manque à gagner. « Économiquement, c’est très dommageable. C’est, a minima, 50 millions d’euros de pertes sèches », souligne Pierre Rondeau, spécialiste de l’économie du sport sur RMC. Non seulement privé des droits TV de la compétition et de la redistribution faite par l’UEFA pour les performances sur le terrain dans ces compétitions, le club se retrouvera dans un cercle vicieux à cause de sa perte de visibilité internationale. Il s’agira aussi pour les Skyblues de trouver de nouveaux revenus afin de ne pas mettre ses comptes dans le rouge et de s’exposer à nouveau à une sanction liée au fair-play financier.

D’autres clubs ont-ils déjà été sanctionnés de la sorte?

Manchester City est le premier grand club européen à subir une sanction aussi lourde, d’autant qu’il a de grandes chances d’obtenir sa qualification pour la Ligue des champions avec ses performances en championnat. L’été dernier, l’AC Milan a toutefois été interdit de participer à la Ligue Europa 2019-2020, pour avoir dépassé la limite de déficit autorisé. L’année précédente, déjà, la formation italienne avait été exclue, mais le Tribunal arbitral du sport avait retoqué la décision rendue par l’UEFA. Pour le reste, de nombreux clubs, comme le Paris Saint-Germain, ont simplement subi des amendes, des restrictions de dépenses, des encadrements de masse salariale ou encore une réduction du nombre de joueurs à enregistrer en Coupe d’Europe.

Le PSG doit-il s’inquiéter?

Dans les révélations des Football Leaks, le Paris Saint-Germain avait été épinglé pour avoir également surévalué des contrats de sponsoring. L’UEFA avait alors annoncé son intention d’ouvrir une enquête contre le club de la capitale afin d’étudier les comptes de manière plus « approfondie », comme avec Manchester City. Le PSG a toutefois obtenu gain de cause auprès du Tribunal arbitral du sport. Celui-ci avait considéré que l’UEFA avait déjà rendu ses conclusions dans cette affaire et qu’il n’était juridiquement plus possible de revenir en arrière.

A propos RMC Sport

RMC Sport
RMC Sport (anciennement SFR Sport) est un bouquet de chaînes de télévision française de Altice France consacré aux sports. Elles sont disponibles sur le satellite, le câble, l'IPTV et en web TV (OTT).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *