lundi , juillet 13 2020

Mercato: pourquoi Dybala, dans le viseur du PSG, doit se relancer

La « grosse » recrue estivale du PSG, ce pourrait être lui. Vendredi soir, RMC Sport évoquait l’intérêt de Leonardo pour Paulo Dybala, l’attaquant de la Juventus. Le directeur sportif du club français a entamé des discussions avec l’entourage du joueur. Et, si rien n’est acté pour le moment, l’Argentin serait très intéressé par le projet parisien. Ce qui, au vu de sa situation actuelle, semble plutôt logique.

Un rendement en baisse

Il y a un an encore, Paulo Dybala était l’un des joueurs préférés des tifosi et des esthètes, salué autant pour son élégance balle au pied que pour la qualité de sa frappe. Mais la « Joya », le Joyau, n’a pas ébloui grand-monde ces derniers mois. Acheté en 2015 par la Vieille Dame pour 40 millions d’euros à Palerme, le gaucher avait signé trois premiers exercices de haute volée, tournant à plus de 20 buts toutes compétitions confondues en moyenne (23, puis 19 et 26). En 2018-2019, les statistiques sont beaucoup moins flatteuses: non seulement Dybala n’a inscrit que 10 buts (dont 5 en Serie A), mais en plus il a vu son temps de jeu baisser de manière significative, passant de 3.378 minutes en 2017-2018 à 2.820…

Et on a pu constater au cours de la Copa America que la sélection argentine ne lui réussit pas mieux: aucune minute de jeu lors des deux premiers matchs, moins de 25 en cumulé sur les trois suivants, et une seule titularisation contre le Chili… dans le match pour la troisième place. Alors que Jorge Sampaoli était vivement critiqué pour ne pas avoir assez utilisé Dybala durant le Mondial 2018, son successeur Lionel Scaloni n’a absolument pas changé de cap sur ce point-là.

Une victime collatérale de Ronaldo

L’ancienne pépite se serait-elle éteinte? Non, probablement pas. Mais plusieurs facteurs à la Juventus ont fait que sa progression a été soudainement freinée. Le premier est portugais et s’appelle Cristiano Ronaldo. Malgré une proximité en dehors des terrains (en apparence, du moins), le natif de Laguna Larga n’a jamais su combiner avec CR7 sur le rectangle vert. Et on a plutôt vu Mandzukic dans le rôle du « Benzema » turinois auprès du quintuple Ballon d’or.

Dybala, quand il jouait, a souvent évolué bas, proche du milieu de terrain. Trop bas, certainement. Sans que l’on sache vraiment si la consigne venait d’un Massimilano Allegri avec qui la relation s’est dégradée, ou si l’Argentin s’imposait lui-même de jouer en retrait, espérant peut-être trouver plus facilement les ballons qu’à proximité de l’ancien Madrilène.

Toujours est-il que l’Argentin a été beaucoup moins décisif. Et qu’il n’a pas pu se rattraper sur les coups de pied arrêtés – discipline dans laquelle il s’est souvent illustré – puisque Ronaldo a hérité de la casquette de tireur en chef. Ce qui a fini par le frustrer. En mai, le frère de Paulo Dybala avait ainsi ouvert en grand la porte: « Il y a de fortes possibilités que Paulo quitte la Juventus cet été, il a besoin d’un changement, avait-il lâché. Je ne peux pas dire s’il restera en Italie ou à l’étranger. Il était très à l’aise en Italie, il ne l’est plus. »

Le serait-il davantage en France? C’est ce que semble penser Leonardo. Et ce qu’a montré Dybala depuis son arrivée en Europe en 2012 peut plaider en sa faveur. Reste tout de même à répondre à une interrogation principale: celle de son rôle dans le onze. En Italie comme en Argentine, la question du meilleur poste de Dybala continue de diviser.

Certains observateurs veulent le voir en pointe, or Mbappé semble déjà avoir une option sur le poste d’avant-centre et Cavani est toujours là. D’autres (une majorité) le préfèrent en neuf et demi, mais ce rôle n’existe pas vraiment dans les schémas préférentiels de Tuchel. Quant à un positionnement en meneur de jeu, Paris, jusqu’à un éventuel dénouement, compte encore Neymar et même Di Maria dans son effectif, en concurrents de poids.

A propos RMC Sport

RMC Sport
RMC Sport (anciennement SFR Sport) est un bouquet de chaînes de télévision française de Altice France consacré aux sports. Elles sont disponibles sur le satellite, le câble, l'IPTV et en web TV (OTT).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *