lundi , juillet 13 2020

Monde d’après, temps d’avance : Rien ne change pour le Bayern

BUNDESLIGA – Un Bayern discipliné s’est imposé mardi à Dortmund dans le célèbre Klassiker (0-1). Même si les Bavarois ont failli céder à plusieurs reprises en première période, ce sont eux qui repartent avec les trois points et confortent leur première place. La pause n’a presque rien changé pour le Bayern, qui a une nouvelle fois, battu son dauphin. Notre antisèche.

Le jeu : Dortmund peut avoir des regrets

Le Borussia Dortmund peut avoir des regrets. Les joueurs de Lucien Favre avaient là l’occasion de recoller à quatre points du Bayern et de jouer le tout pour le tout pour le titre de champion. Et ils avaient commencé dans cette optique, parvenant même à poser des problèmes aux hommes de Flick. Dès la première minute, Haaland avait failli propulser les siens, mais peu à peu, les Jaune et Noir se sont montrés de moins en moins réalistes.

Bundesliga

Mais d’où venaient les chants du Signal Iduna Park ?

IL Y A UNE HEURE

Et le sublime but de Joshua Kimmich, à la fin de la première période a sonné le glas de leurs espérances. Les joueurs de Dortmund n’ont pas été capables de mettre la même intensité en deuxième période, et le Bayern n’a eu qu’à gérer son avance, même si les Bavarois n’ont pas réussi à faire le break. Le Klassiker n’est finalement qu’un match comme les autres pour le rouleau compresseur bavarois, qui même s’il est attaqué, ne flanche pas et trouve souvent la solution.

Dortmund Bayern

Crédits Getty Images

Les joueurs : Kimmich le sauveur, Haaland muselé

Le Bayern peut remercier Kimmich. D’un lob, le milieu de 25 ans a complètement trompé Bürki, qui trop avancé, n’a pu qu’effleurer le ballon. Le club bavarois a également pu compter sur un grand Davies. A seulement 19 ans, le latéral a éclaboussé la rencontre de son talent et de sa maturité. Avec 42 sprints, le Canadien était partout et a posé de gros problèmes au prodige Haaland, notamment lorsqu’il a filé au but à la 33e minute.

Il aurait pu faire basculer la rencontre dès la première minute, mais la défense bavaroise a su museler le Norvégien, sorti sur blessure à la 72e minute de jeu. Fidèle à lui-même, l’attaquant a tenté d’être présent partout et de se rendre disponible pour ses coéquipiers, mais c’était sans compter sur l’expérience de la défense du Bayern.

Un autre joueur de Dortmund s’est montré décevant : Jadon Sancho, pourtant si précieux habituellement. Entré pour la deuxième période, en remplacement de Brandt, l’attaquant, très largement à court de forme a eu bien du mal à se mettre dans le match.

Jadon Sancho (Borussia Dortmund) – Alphonso Davies (FC Bayern München)

Crédits Getty Images

Le facteur X : Le coude de Boateng

La rencontre aurait pourtant pu basculer sur un fait de jeu. A la 58e minute, Haaland, décalé par Hazard, a frappé du gauche. Boateng, qui avait glissé, s’est retourné pour arrêter le ballon… du coude droit. Ni l’arbitre, ni les assistants préposés au VAR n’ont signalé l’action.

La stat : Flick, au même niveau que Guardiola

La question : Le Bayern a-t-il gagné son titre de champion ce soir ?

C’est à chaque fois l’une des affiches les plus attendues du championnat allemand, mais finalement, elle réserve très souvent le même scénario. En novembre dernier, les Bavarois avaient infligé une sacrée correction aux Jaune et Noir (5-0). Le Bayern n’a plus perdu face à Dortmund depuis novembre 2018. Presque à chaque fois, le Borussia a pris un score fleuve.

Les Jaune et Noir ne sont pas (encore) la machine de guerre qu’est le Bayern. Pour renverser une telle équipe, le Borussia doit montrer plus de réalisme, moins de fébrilité devant le but, et surtout, doit parvenir à maintenir des efforts constants sur les deux périodes, même en étant mené au score.

Et avec sept longueurs d’avance sur leur dauphin, pour six journées de championnat restantes, difficile d’imaginer le Bayern s’effondrer en toute fin de course. Les hommes d’Hansi Flick se dirigent vers un huitième titre de champion consécutif, et rien ne semble pouvoir les arrêter.

Bundesliga

La pause n’a rien changé : le Bayern fait un grand pas vers un nouveau titre

IL Y A 2 HEURES

Bundesliga

Mais d’où venaient les chants du Signal Iduna Park ?

IL Y A UNE HEURE

A propos Eurosport.fr

Eurosport.fr
Eurosport est la première destination sportive en Europe, alimentant la passion des fans et les mettant en contact avec les plus grands événements sportifs du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *