mercredi , février 19 2020

Montpellier s’affirme, Toulouse déprime, Nîmes respire

Amiens – Montpellier : 1-2

Un bijou d’Andy Delort et Montpellier fait un bond au classement. Vainqueur samedi soir sur la pelouse d’Amiens (1-2), le MHSC passe de la 10e à la 5e place de L1, en attendant les matches de dimanche. Avant que Delort ne délivre les siens à la 83e minute d’une superbe volée, sur un service de Gaëtan Laborde, ce même Laborde avait répondu en début de deuxième acte à l’ouverture du score de Bakaye Dibassy (14e). C’est donc porté par son duo d’attaquants que les Héraultais se permettent de regarder vers le haut. Quant à eux, les locaux restent en position de barragiste, avec 17 points, mais ils voient Nîmes (19e, 15 points) revenir sur leurs talons.

  • Ce qu’on en retient : le bon coup de la soirée est pour Montpellier.

Andy Delort a brillé avec Montpellier face à Amiens

Andy Delort a brillé avec Montpellier face à AmiensGetty Images

Angers – Nice : 1-1

Un match nul, deux déçus ? Angers et Nice n’ont pas réussi à se départager, samedi soir à Raymond-Kopa (1-1). Résultat : les deux clubs restent dans le ventre mou du championnat, après 20 journées, respectivement aux 8e et au 11e rangs avant les rencontres de dimanche. Le SCO aura peut-être un peu plus de regrets que son adversaire du soir. Les Angevins ont ouvert le score, à la 37e minute par l’intermédiaire de Sada Thioub, et ont globalement dominé les débats. Seulement, Nice a réagi avant la pause, grâce à un penalty de Wylan Cyprien au bout du temps additionnel du premier acte (45e+5). Et a ensuite tenu, dans cette rencontre assez rythmée.

  • Ce qu’on en retient : un symbole plutôt plaisant de la densité de la L1.

Metz – Strasbourg : 1-0

Cette rencontre aurait pu se conclure sur un 0-0, cela ne nous aurait pas étonné entre le 16e du championnat et une équipe qui connaît des difficultés à l’extérieur depuis le début de la saison. Finalement, les locaux peuvent remercier John Boye, qui a permis à Metz de s’imposer sur le plus petit score possible. Et pourtant, ce sont les visiteurs qui avaient pris les devants en début de match avec plusieurs occasions dont une de Kenny Lala repoussée par Oukidja à la demi-heure de jeu. Les Strasbourgeois n’ont pas été efficaces et l’ont payé, face à des Lorrains pourtant assez timorés offensivement. Metz prend la 16e place, Strasbourg est 12e.

  • Ce qu’on en retient : Metz s’éloigne un peu plus de la zone rouge, tandis que Strasbourg stagne dans le ventre mou. Les Alsaciens vont devoir s’appliquer à l’extérieur.

John Boye et Metz ont battu Strasbourg

John Boye et Metz ont battu StrasbourgGetty Images

Nîmes – Reims : 2-0

La deuxième meilleure défense du championnat a failli face aux Crocodiles. Les Rémois, réduits à dix à la 57e minute après l’exclusion de Romao, se sont inclinés face à l’avant-dernier du championnat. Dès le quart d’heure de jeu, les Nîmois ont pris le match à leur avantage grâce à Ripart, qui a bien suivi un ballon mal repoussé par la défense adverse. Reims a eu beaucoup de mal face à une équipe qui a mis beaucoup de rythme tout au long de la rencontre, en témoignent les 24 fautes sifflées en première mi-temps. Rebelote en deuxième mi-temps, les Rémois n’ont pas su poser leur jeu, ni s’imposer, malgré quelques occasions éparses (74e). Benrahou a fait le break dans le temps additionnel sur coup-franc. Les Crocodiles restent 19e, Reims est 10e.

  • Ce qu’on en retient : On en attendait beaucoup mieux de Reims, mais les Nîmois ont montré beaucoup plus d’envie.

Toulouse – Brest : 2-5

Toulouse a tout gâché. Les Violets étaient partis pour remporter leur premier match depuis dix rencontres, ils ont finalement craqué à 20 minutes de la fin, et ont encaissé quatre buts en 13 minutes. Court avait rapidement ouvert la marque pour les Bretons, mais la pépite des Violets, Diakité, avait remis les siens devant après 20 minutes de jeu. Et c’est Charbonnier qui a été le bourreau de Toulouse. Il a remis Brest à égalité à la 72e d’un sublime but, puis enfoncé le clou cinq minutes plus tard. Le coup fatal a été porté par Mbock, tout juste entré en jeu. A 30 mètres du but, le joueur a frappé plein axe et battu Reynet, complètement impuissant. Cardona y est aussi allé de son but à cinq minutes de la fin. Ca fait 5-2 et ça fait surtout une dixième défaite d’affilée en championnat pour Toulouse. Les Violets restent derniers, Brest est 15e.

  • Ce qu’on en retient : Il y avait un peu d’espoir pour Toulouse, mais les Violets sont repartis dans leurs travers. Surtout, Charbonnier et Mbock nous ont offert deux sublimes buts.

Yoann Court et Brest ont humilé Toulouse

Yoann Court et Brest ont humilé ToulouseGetty Images

A propos Eurosport.fr

Eurosport.fr
Eurosport est la première destination sportive en Europe, alimentant la passion des fans et les mettant en contact avec les plus grands événements sportifs du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *