jeudi , novembre 14 2019

PSG – Angers : un duel au sommet, un monde d’écart

C’est un petit clin d’oeil qui nous ramène un peu moins de quatre ans en arrière. Au 1er décembre 2015. Quand le promu Angers, surprenant troisième de Ligue 1 après quinze journées, recevait un PSG qui se baladait en tête du classement avec 41 points sur 45 possibles. C’était déjà un duel (presque) au sommet entre David et Goliath.

Le SCO avait fait mieux que se défendre en accrochant un nul (0-0) face au futur champion de France. Un résultat qui ferait sans aucun doute le bonheur du dauphin angevin face au leader parisien samedi au Parc des Princes, près de quatre ans plus tard. Entre les deux premiers du classement, il y a toujours un monde d’écart. C’est peu de le dire.

L’histoire

Depuis que les Angevins ont retrouvé l’élite en 2015, ils ont pris l’habitude de suivre de loin, de très loin, les performances des Parisiens. Paris a décroché trois des quatre titres en jeu, éloignant à chaque fois le SCO à plus de quarante points (46, 41, 52 et 45 pts d’écart), un total que ce dernier atteint péniblement chaque saison (50, 46, 41 et 46 pts marqués).

Angers, qui fête son centenaire cette année, a deux fois l’âge du PSG mais un palmarès qui se limite à deux titres de champion de L2 (1969 et 1976). Face à lui, il aura un club qui a été sacré champion de France pour la 8e fois au printemps dernier. Et qui détient le record national du nombre de victoire en Coupe de France (12) et en Coupe de la Ligue (8).

L’écart est impressionnant. Il l’est peut-être encore davantage au regard du vécu des deux clubs sur la scène européenne. L’expérience internationale bascule clairement du côté du PSG, qui compte plus de 200 matches de Coupe d’Europe à son actif, dont 13 participations à la prestigieuse Ligue des champions, et un sacre en Coupe des vainqueurs de Coupes (1996). Quand il faut remonter à 1972 pour voir le SCO réaliser un furtif passage hors des frontières nationales : un 1er tour de Coupe de l’UEFA (C3) perdu face aux Est-Allemands du Dynamo Berlin.

Le budget

On est dans des catégories totalement opposées. Avec un budget estimé à 630 millions d’euros, le club de la capitale a une surface financière quasiment vingt fois supérieure à celle du club de l’Ouest. Cela se traduit sur la valeur des effectifs. Selon plusieurs sites spécialisés, celle de l’effectif parisien culmine autour du milliard d’euros, avec deux pépites, Kylian Mbappé et Neymar, estimées à près de 200 millions d’euros chacune. L’attaquant-prodige de 20 ans pèse à lui tout seul trois fois la valeur du groupe angevin, évalué à environ 73 millions d’euros.

Si Paris est systématiquement l’un des grands animateurs du mercato, ce n’est jamais le cas du SCO, du moins dans le sens des arrivées. Les dirigeants angevins n’ont jamais dépensé plus de 4 millions d’euros pour recruter un joueur – Enzo Crivelli en 2017 -, pas même le prix d’un orteil de Neymar, acheté le même été par le PSG pour 222 millions d’euros, ce qui en a fait le transfert le plus onéreux de l’histoire. D’ailleurs, le « Ney », dont le salaire annuel est estimé autour de 30 millions d’euros, gagne presque autant que le budget du SCO.

Logiquement, les internationaux se bousculent à Paris (19) même si Angers en compte également un certain nombre (8). La différence est surtout à trouver dans le niveau de ces sélections internationales (Argentine, Brésil, France, Allemagne, Espagne et Belgique notamment pour Paris), contre Monténégro, Maroc, Côte d’Ivoire, Cameroun, Sénégal et Algérie pour Angers. Paris a des stars reconnues au niveau mondial. Le SCO, lui, a appris à faire éclore les stars de demain (Pépé, Toko-Ekambi, Reine-Adélaïde). C’est ce qui l’a mené à la deuxième place du classement, à deux points du PSG. Là, il n’y a plus un monde d’écart.

Neymar avec le PSG face à Angers - 2019

Neymar avec le PSG face à Angers – 2019Getty Images

Les chiffres clés du déséquilibre

  • Date de création

PSG: 1970
Angers: 1919

  • Nombre de saisons en L1

Paris SG: 47
Angers: 28

  • Budget 2019-2020 (estimation)

PSG: 630 millions d’euros
Angers: 32 millions d’euros

PSG : 1 Coupe des Coupes (1996), 8 Championnats de France (1986, 1994, 2013, 2014, 2015, 2016, 2018, 2019), 12 Coupes de France (1982, 1983, 1993, 1995, 1998, 2004, 2006, 2010, 2015, 2016, 2017, 2018), 8 Coupes de la Ligue (1995, 1998, 2008, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018), 9 Trophées des champions (1995, 1998, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019), 1 Championnat de France de D2 (1971)

Angers: 2 Championnats de France de D2 (1969, 1976)

A propos Eurosport.fr

Eurosport.fr
Eurosport est la première destination sportive en Europe, alimentant la passion des fans et les mettant en contact avec les plus grands événements sportifs du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *