lundi , mars 30 2020

Retrouvez toutes les fiches de présentation de la Ligue 1

Amiens

Un entraîneur, Christophe Pélissier, qui a mis les voiles après quatre ans de bons et loyaux services, à savoir une montée et deux maintiens. Mais aussi des cadres en partance, un recrutement qui peine à décoller et en bonne partie basé sur des jeunes et des paris venus de l’étranger, et un nouveau coach de 37 ans aux allures d’OVNI pour piloter tout ça. C’est avec ce tableau assez aléatoire qu’Amiens aborde sa troisième saison dans l’élite, qu’il espère plus tranquille que les deux précédentes. Pas gagné, même si le divin chauve Christophe Jallet a aussi débarqué durant l’été.

==> LIRE LA FICHE D’AMIENS

Angers

Pour sa neuvième saison à la tête du SCO d’Angers, Stéphane Moulin ne s’est pas découvert des dons de magicien. L’entraîneur angevin va continuer sur sa lancée, malgré un mercato potentiellement encore animé d’ici la fin de l’été. Dans le sens des arrivées, Angers a acheté malin. Une constante, qui devrait encore permettre au club de rester en Ligue 1.

==> LIRE LA FICHE DU SCO

Bordeaux

Après une saison passée avec les clés du château du Haillan en poche, les propriétaires américains des Girondins de Bordeaux se montrent plus prudents qu’à leur arrivée, niveau ambition sportive. Aujourd’hui, le projet officiel est de terminer dans la première partie de tableau, en attendant de marcher sur l’Europe en 2021. Un objectif beaucoup plus facile à réaliser que de vendre François Kamano.

==> LIRE LA FICHE DES GIRONDINS

Brest

De retour en Ligue 1 après six longues années d’absence, le club du Finistère déboule avec un gros paquet d’ambitions, un effectif jeune et pas mal de paris. Attention, potentielle belle surprise.

==> LIRE LA FICHE DE BREST

Dijon

Maintenu en Ligue 1 grâce à un barrage remporté face à Lens, Dijon compte bien rester une année de plus dans l’élite. Et ce, malgré le départ de plusieurs joueurs cadres et l’arrivée du chat noir Didier Ndong.

==> LIRE LA FICHE DE DIJON

Lille

Dauphin bondissant du PSG la saison passée, le LOSC a confirmé son bel exercice avec un été au soleil pour la compta. Résultat des comptes, c’est Christophe Galtier qui se retrouve avec une bonne charge de boulot pour huiler les rouages et faire carburer la machine. Alors, deux-chevaux ou Merco ?

==> LIRE LA FICHE DU LOSC

Lyon

Juninho est de retour au club dans un rôle XXL de directeur sportif omnipotent. Suffisant pour que l’OL détruise tout sur sa route ?

==> LIRE LA FICHE DE L’OL

Marseille

Un nouveau coach au profil offensif, une direction contestée, des supporters dans l’expectative, un nouveau buteur plein de mystères, un mercato pas encore bouclé : l’avenir de l’OM est bien incertain, cette saison. Entre excitation et appréhension.

==> LIRE LA FICHE DE L’OM

Metz

Un an après avoir quitté l’élite du football français, le FC Metz est de retour. Si le staff messin a pour une fois privilégié la continuité en reconduisant globalement l’effectif champion de Ligue 2, il a aussi cassé sa tirelire sur quelques profils choisis notamment en défense et au milieu. Bref, le club lorrain semble bien décidé à mettre l’ascenseur définitivement en panne.

==> LIRE LA FICHE DU FC METZ

Monaco

Après avoir chatouillé les affres de la relégation la saison dernière, l’ASM veut retrouver le haut du tableau de la Ligue 1. Pas impossible, au regard de l’effectif plutôt coquet du club, même si Jardim devra retaper mentalement un groupe usé. Le tout en espérant que certains de ses cadres ne prennent pas la poudre d’escampette, d’ici la fin du mercato estival.

==> LIRE LA FICHE DE L’ASM

Montpellier

Auteur d’une saison royale l’an dernier, Montpellier a perdu Lecomte mais a récupéré le roi des passeurs la saison passée, en la personne de Téji Savanier, blessé pour deux mois mais déjà adoubé par les supporters de La Paillade. Montpellier a bien recruté mais a également dû se résoudre à lâcher quelques-uns de ses hommes forts de l’an passé. Suffisant pour continuer sur sa lancée ?

==> LIRE LA FICHE DE MONTPELLIER

Nantes

Les murs Diego Carlos et Ciprian Tătăruşanu ont quitté la Loire-Atlantique, Albon Lafont et Marcus Coco sont arrivés mais coach Vahid s’est tiré à la dernière minute, remplacé par Christian Gourcuff : il va falloir charbonner pour que le FC Nantes retrouve une quelconque stabilité.

==> LIRE LA FICHE DU FC NANTES

Nice

C’est LA grande inconnue du début de saison : à quoi ressemblera l’OGC Nice version 2019-2020, qui n’a pour l’heure recruté que le jeune Khéphren Thuram ? Sans doute pas à son ennuyeuse devancière, septième de Ligue 1 mais troisième plus mauvaise attaque de l’élite la saison dernière, puisque Jim Ratcliffe, ses gros billets et son ambition débordante viennent de débarquer sur la Promenade des Anglais. En attendant, les Aiglons avancent avec globalement les mêmes cadres et les promesses que l’an passé, si l’on excepte Christophe Jallet et surtout Allan Saint-Maximin, parti à Newcastle.

==> LIRE LA FICHE DU GYM

Nîmes

Sur le papier, la deuxième saison d’affilée en Ligue 1 des Nîmois s’annonce moins funky que la précédente. En plus du départ de la pépite Savanier, les Crocodiles ont vu la quasi-totalité de leur ligne d’attaque se faire la malle. A trois semaines de la fin du mercato, la bande son du Nîmes Olympique sonne comme une alerte incendie. A Bernard Blaquart de trouver les solutions pour l’éteindre.

.dansArticle {border:0 !important;height:initial !important;}.pub + br, .dansArticle + br {display:none;}.dansArticle div {margin-top:15px;}.dansArticle iframe {margin: 0 auto;display: block;}

==> LIRE LA FICHE DES CROCOS

PSG

Double champion de France en titre, le Paris Saint-Germain compte bien conserver sa couronne et faire la passe de trois. Avec ou sans Neymar.

==> LIRE LA FICHE DU PSG

Reims

Surprenant huitième la saison passée, le Stade de Reims doit confirmer pour sa deuxième saison consécutive en Ligue 1, «  la plus difficile  » selon un vieux poncif. Pour cela, les Champenois s’appuient sur le même assemblage que pour le millésime 2018-2019, hormis quelques départs en attendant ceux de Mendy et Oudin. Deux départs qu’il faudra bien négocier, au risque que cette cuvée ne soit bouchonnée.

==> LIRE LA FICHE DE REIMS

Rennes

À peine le temps de savourer son premier trophée depuis quarante-huit ans, le Stade rennais doit digérer une intersaison agitée. Si Julien Stéphan a prolongé jusqu’en 2022, le club breton a déjà perdu plusieurs cadres du dernier exercice, tandis que les contours du recrutement peinent pour l’instant à se dessiner.

==> LIRE LA FICHE DU STADE RENNAIS

Saint-Etienne

Solide quatrième de Ligue 1 la saison dernière, l’ASSE va devoir encaisser le départ de Jean-Louis Gasset pour continuer de viser haut en championnat. Le tout en respectant le glorieux passé continental du club, en allant le plus loin possible en Europa League. Un programme touffu, mais forcément alléchant.

==> LIRE LA FICHE DES VERTS

Strasbourg

Onzième de Ligue 1 et vainqueur de la Coupe de la Ligue la saison dernière, Strasbourg veut continuer à grandir parmi l’élite. Pour cela, Alexander Djiku et Jean-Ricner Bellegarde sont venus garnir un effectif quasiment inchangé afin que le club alsacien continue sur sa lancée, sans pour autant s’enflammer.

==> LIRE LA FICHE DU RACING

Toulouse

Après s’être une nouvelle fois maintenu dans la difficulté la saison passée, Toulouse aborde le nouvel exercice sans davantage de garanties. Comme souvent, les Violets peuvent se targuer d’un bel effectif, notamment sur le plan offensif, où des renforts de choix sont arrivés. Reste désormais à voir si la réalité du terrain va enfin s’accorder avec les promesses du papier. Au risque, sinon, de basculer pour de bon vers l’échelon inférieur.

==> LIRE LA FICHE DU TFC

A propos SoFoot.com

SoFoot.com
Mensuel de foot, culture et société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *