dimanche , juillet 25 2021

Rupture de contrat abusive : Angers condamné à verser 450 000 euros à Cheikh Ndoye

Le SCO continue d’animer l’été.

Après avoir réussi à esquiver la rétrogradation par la DNCG d’un cheveu, Angers devra indemniser son ancien capitaine, Cheikh Ndoye, qui avait attaqué son ancien club en justice pour une rupture de contrat abusive survenue en 2019. La justice a tranché en faveur de l’actuel joueur du Red Star, et a condamné le SCO à s’acquitter de 450 000 euros en faveur de l’international sénégalais. Ndoye s’était blessé en mars 2019 avec sa sélection, alors qu’il avait paraphé quelques mois plus tôt une prolongation devant prendre effet à l’été 2019, jusqu’en 2021. En revenant de blessure à l’automne, le club angevin lui avait adressé une fin de non-recevoir.

Et Angers n’est peut-être pas au bout de ses peines : Ndoye et son avocat projettent de faire appel, eux qui réclamaient trois millions d’euros en dédommagement. « On est satisfait sur le principe de base, mais pas sur les effets qui sont tirés sur la situation. Le conseil de prud’hommes ne tire pas les conséquences légales sur sa propre décision. C’est la raison pour laquelle nous allons faire appel de la décision » , a déclaré l’avocat de Ndoye, rapporte Ouest France. Le club en tort n’a pas encore réagi à la décision.

.dansArticle {border:0 !important;height:initial !important;}.pub + br, .dansArticle + br {display:none;}.dansArticle div {margin-top:15px;}.dansArticle iframe {margin: 0 auto;display: block;}

Un gros chèque en vue pour Ndoye. PC

A propos SoFoot.com

Mensuel de foot, culture et société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *