lundi , août 19 2019

Sala et le pilote de son avion ont été exposés au monoxyde de carbone

8% au-dessus du seuil potentiellement mortel

« Des tests toxicologiques ont révélé que le passager présentait un niveau de saturation élevé en COHb (produit associant le monoxyde de carbone et l’hémoglobine) » précise le document de l’AAIB. Le taux de COHb de Sala était de 58% alors qu’un niveau « de 50% ou plus chez un individu par ailleurs en bonne santé est généralement considéré comme potentiellement fatal« , assure l’instance. La contamination au monoxyde de carbone peut se produire sur un petit avion comme celui dans lesquels ont pris place les deux victimes en cas de « mauvaise étanchéité de la cabine ou des fuites dans les systèmes de chauffage et de ventilation par les gaz d’échappement » explique le rapport. « Les avions à moteurs à piston produisent de fortes concentrations de monoxyde de carbone qui sont acheminées hors de l’appareil par le système d’échappement« , ont déclaré les enquêteurs.

Une telle exposition peut entraîner des étourdissements, l’inconscience, voire une crise cardiaque. Autant de symptômes qui pourraient expliquer l’accident, jusqu’alors aux circonstances troubles. « Il est clair d’après les symptômes que l’exposition au CO peut réduire ou inhiber la capacité d’un pilote à piloter un avion en fonction du niveau d’exposition« , explique l’AAIB. Emiliano Sala avait pris place dans l’avion le 21 janvier dernier après son transfert du FC Nantes vers le FC Cardiff lors du dernier mercato hivernal. L’avion avait été porté disparu dans la soirée, avant que le corps du joueur ne soit retrouvé dans la carlingue deux semaines plus tard au fond de la Manche.

A propos Eurosport.fr

Eurosport.fr
Eurosport est la première destination sportive en Europe, alimentant la passion des fans et les mettant en contact avec les plus grands événements sportifs du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *