mardi , novembre 19 2019

Un vrai combat et un vrai grand pas vers les 8es

Les Bleues peuvent pousser un grand ouf de soulagement. Au terme d’un match accroché, où elles auront souvent dominé, en se faisant parfois peur, notamment sur une énorme erreur de Wendie Renard en deuxième période, les joueuses de Corinne Diacre se sont finalement imposées face à la Norvège (2-1), grâce à un but de Valérie Gauvin et une nouvelle réalisation d’Eugénie Le Sommer (sur penalty). Avant même leur dernier match de poule, lundi à Rennes face au Nigéria, elles entrevoient sérieusement les 8es de finale.

Cinq jours après la balade face à la Corée, les Françaises ont beaucoup plus souffert face à une équipe norvégienne aussi accrocheuse qu’annoncé. Elles ont dû batailler jusqu’au bout du bout du temps additionnel pour décrocher une deuxième victoire dans ce Mondial. En témoignent les difficultés entrevues en première période, sur les attaques rapides de leurs adversaires ou les ballons chauds obtenus grâce à un pressing haut, et une certaine fébrilité côté tricolore (8e, 12e, 15e).

Après une entame canon, les Tricolores ont peu à peu repris le jeu à leur compte, mais à l’image de Kadidiatou Diani, très en vue dans le premier acte, elles ont manqué de lucidité à l’approche du but adverse malgré quelques très bonnes opportunités (25e, 29e, 32e). Puis, Gauvin, titularisée à la pointe de l’attaque après avoir été mise sur le banc lors du premier match, a débloqué la situation d’entrée de seconde période en reprenant un centre parfait d’Amel Majri dans la surface (1-0, 46e).

Le gros raté de Renard

Un scénario parfait pensait-on, mais ce sentiment a vite été balayé par une énorme bévue de Wendie Renard, double buteuse vendredi dernier, mais qui a cette fois poussé un ballon d’Isabell Herlovsen dans son propre but (1-1, 54e). De quoi tendre une équipe qui s’était libérée. Mais les Bleues ont malgré tout continué d’aller de l’avant. Et c’est sur une action où Marion Torrent s’est arrachée dans la surface que le match à de nouveau basculé en leur faveur.

La semelle d’Ingrid Engen sur la latérale du MHSC a été sanctionné par Bibiana Steinhaus sur intervention du VAR, et Le Sommer en a profité pour inscrire son 76e but en équipe de France – son 5e en Coupe du monde – d’un penalty bien placé (2-1, 72e). Si la Norvège a poussé en fin de match, le groupe de Corinne Diacre a tenu pour prendre trois points d’avance en tête du groupe A, devant la Norvège et le Nigéria, et s’offrir une grande bouffée d’air avant le dernier match de poule.

Kadidiatou Diani was the stand-out performer for France

Kadidiatou Diani was the stand-out performer for FranceGetty Images

A propos Eurosport.fr

Eurosport.fr
Eurosport est la première destination sportive en Europe, alimentant la passion des fans et les mettant en contact avec les plus grands événements sportifs du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *