vendredi , décembre 13 2019

Young Boys trouve un sponsor pour son stade et échappe au naming

Le naming a la sauce bernoise.

Le BSC Young Boys, champion de Suisse en titre, a annoncé ce mardi dans un communiqué avoir trouvé un accord pour cinq ans – plus cinq de plus en option – en vue d’un partenariat commercial avec la firme de biotechnologie CSL Behring pour le naming de son stade, connu sous le nom de Stade de Suisse depuis son inauguration en 2005. Particularité du deal ? Le stade ne prendra pas le nom de la firme, mais le nom du stade qui avait été détruit pour laisser la place à l’enceinte actuelle : le mythique Wankdorf – du nom du quartier où il est implanté – , écrin de la finale de la Coupe du monde 1954, de celle de la C1 en 1961 et de celle de la C2 en 1989.

.dansArticle {border:0 !important;height:initial !important;}.pub + br, .dansArticle + br {display:none;}.dansArticle div {margin-top:15px;}.dansArticle iframe {margin: 0 auto;display: block;}

« Le retour du Stade du Wankdorf a pour nous une énorme valeur émotionnelle, a expliqué Pierre Caloz, l’un des dirigeants de la firme. CSL Behring est implanté dans le quartier depuis 70 ans, et permettre ce changement de nom est pour nous une façon de remercier Berne et de nous engager en faveur du développement économique local. » La nouvelle devrait particulièrement réjouir les supporters du club bernois, qui réclamaient le retour de l’ancien nom depuis l’inauguration de la nouvelle enceinte.

Pas dit en revanche que la Hongrie du grand Puskás ne soit heureuse de voir « renaître » le stade qui hante encore leurs pires cauchemars. QJ

A propos SoFoot.com

SoFoot.com
Mensuel de foot, culture et société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *